Journal de séjour #234 – Départ pour San Pedro de la Laguna

Journal de séjour #234 – Départ pour San Pedro de la Laguna

Nous nous levons tôt et essayons de ne pas réveiller notre colocataire qui a dû veiller très tard. Nous rassemblons nos affaires et allons régler nos nuits. La navette devait arriver entre 7h30 et 8h pour nous amener à Panajachel. Elle n’arrive qu’à 8h15. Nous grimpons et partons pour 3h de route avec un petit arrêt dans un restaurant avec petite boutique locale. Nous en profitons pour prendre des sablés typiques.

Une fois arrivés à Panajachel nous pouvons voir que la population a gardé les vêtements d’époque. Tout le monde s’habille à la mode maya, surtout ces dames. Les robes sont très colorées mais bien différentes de la mode inca.

Nous descendons la route jusqu’au ferry pour atteindre San Pedro de la Laguna. En fait de ferry ce sont d’assez petites embarcations. On nous indique assez facilement l’embarcation de notre destination. Nous attendons qu’elle se remplisse et dix minutes après nous sommes sur le lac Atitlan. Nous pouvons apprécier la vue, le lac est entouré de volcans divers. C’est superbe !

Bon le bateau secoue un peu à cause des nombreux passages des autres embarcations. Il faut un peu s’accrocher mais rien d’insurmontable. Nous arrivons au bout d’une demie-heure à San Pedro de la Laguna. Nous n’avons plus qu’à trouver notre hotel.

Après une petite marche nous arrivons à l’hôtel mais personne à l’accueil. Il y a une clé avec un petit mot accrochée à la porte. C’est bien celle de notre chambre semble-t-il. Alors que nous allions partir en quête, la propriétaire arrive et nous fait visiter les lieux.

Nous nous installons et partons manger. Ça ne va pas être simple, des gamins lancent des pétards dans les rues. Nous prenons le premier restaurant venu. Chouette, ils proposent des falafels.

Nous allons faire un petit tour en ville. La promenade est sympa mais le bord du lac est plus agréable que le centre-ville. On fait vite le tour de San Pedro de la Laguna. Nous terminons avec un jus de légumes frais.

Nous retournons à l’hôtel et y passerons une soirée tranquille. Encore que, outre les garçons dans les rues, des pétards sont lancés par la ville de façon ponctuelle. Et pas des petits ! Je passe une bonne partie de la journée et de la nuit avec des boule quiès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *